Oldyssey
22882613_10155913209231869_1016830475_o.jpg

Japon

Contexte

Comment le Japon s'adapte au vieillissement

 

La manière dont le Japon aborde les défis – et les opportunités – posés par le vieillissement rapide se sa population constitue un modèle pour les autres pays confrontés à leur propre bombe à retardement démographique. Et pour cause, l’intensité du vieillissement au pays du Soleil-Levant fait du Japon un véritable laboratoire : 

  • Le pourcentage des 65 ans ou plus a atteint 27 % en 2016 et, selon la projection moyenne, avoisinerait 40 % en 2040,
  • Il a fallut 115 ans à la France et seulement 24 ans au Japon pour que le taux de vieillissement double (de 7 à 14%),
  • Le faible taux de natalité et l'espérance de vie élevée ont également inversé la pyramide des âges standard, exigeant une grande charge aux générations plus jeunes devant prendre soin d'une cohorte plus âgée, alors même que ces jeunes tentent de former leur propre famille.

Traditionnellement au Japon, ce sont les enfants qui prennent soin des personnes âgées. Les politiques gouvernementales encouragent encore la création de « sansedai kazoku » (« ménages de trois générations »), où un couple marié s'occupe à la fois des enfants et des parents. En 2015, 177 600 personnes âgées de 15 à 29 ans prenaient directement soin d'un membre de leur famille âgé. 

Mais ce modèle traditionnel est remis en cause par plusieurs facteurs : la migration des jeunes vers les grandes villes japonaises, l'entrée des femmes sur le marché du travail et l'inversion de la pyramide des âges.

Pour répondre à cette nouvelle donne, le Japon a lancé son programme d'assurance soins de longue durée en 2000. Avec l'augmentation des dépenses liées au vieillissement, la part de la contribution de l'Etat pour le financement de la sécurité sociale a largement augmenté et les dettes de l’Etat se sont accumulés (230%, un des niveaux les plus élevés au monde).

Le ministre japonais de la Santé, Yasuhisa Shiozaki, a déclaré que les 25 prochaines années connaîtraient un « changement de paradigme » d'une approche strictement clinique et curative à une approche englobant des domaines tels que le logement, la silver économie et les services communautaires spécialement adaptés : « Le Japon est prêt à contribuer en montrant que même une société vieillissante peut être durabilité ».

Ce sont ces innovations inspirantes qu'Oldyssey est allé rencontrer. Qu'il s'agisse de revitaliser les régions rurales dépeuplées, de mobiliser l'ensemble de la communauté pour prendre soin des personnes âgées, de former les familles et les professionnels à mieux prendre en charge les personnes âgées en perte de fonctions cognitives, de valoriser le rôle social des plus âgées et prévenir ainsi la perte d'autonomie ou de faire face au manque de personnel soignant en valorisant les populations immigrées traditionnellement discriminées.

DSC00286 copie.jpg

Rue de Kyoto

 
 

REPORTAGE - ILS FONT

Days BLG!

Ils lavent des voitures, postent le journal, connaissent les meilleurs tubes du karaoké japonais... On a suivi des vieux Japonais complètement déments dans leurs petits boulots au centre d'accueil Days BLG!

REPORTAGE - ILS FONT

Humanitude

Il leur apprend à se toucher, à se regarder dans les yeux… Le Français Yves Gineste enseigne aux Japonais comment donner de la tendresse aux personnes âgées. On a voulu comprendre pourquoi sa méthode, Humanitude, fait un carton au pays des Nippons.

REPORTAGE - ILS FONT

VR Dementia - Dans la tête d'Alzheimer

Dans la tête d’Alzheimer : grâce à la réalité virtuelle, des étudiants de la Keio University, à Fujisawa, apprennent à ressentir ce que ressentent les personnes âgées atteintes de troubles cognitifs.

ILS FONT - JAPON

AOI Care

Chez AOI Care, l'établissement fondé par Tadasuke Kato à Fujisawa, on s’attache à déceler et réaliser le potentiel oublié de chacun. Les vieux atteints de maladies neurodégénératives comme les adolescents en décrochage scolaire y trouvent leur place. 

D’autres vidéos à venir, ne manquez rien!

 

→ S'abonner sur 

Facebook

→ S'abonner sur 

Instagram

→ S'abonner sur 

 Twitter

→ S'abonner à la

Newsletter