Singapour

Un village pour seniors à Singapour

À Singapour, Kampung Admiralty est un complexe pensé pour les personnes âgées. Il réunit en un même lieu un food court, une crèche, plusieurs supermarchés, un potager communautaire, une grande place, un centre médical et un club de séniors bénévoles, entre autres. "Kampung", en malais signifie "village". Ce complexe a remporté en 2018 le prix "World Building of the year".

Réalisation et montage : Flore Desal et Camille Tochon

Publié le :
1/2/2020

À Singapour, un "village" pour tous les âges


Singapour serait-elle une nation prévoyante ? Avant même que la société ne soit considérée comme vieillissante, le pays a mis en place, en 1982, un Comité sur le vieillissement (Committee on the Problem of the Aged) dont l’objectif affiché était de penser et de préparer à long terme les bouleversements démographiques à venir (1). La transition démographique de la cité-État est en effet extrêmement rapide : aujourd’hui on recense 900 000 seniors pour une population de 4 millions d’habitant sur l’île (2) et selon les projections des Nations Unies, 47% de la population singapourienne sera âgée de personnes de 65 ans et plus en 2050.

Un grand-père et son petit-fils


Pour se préparer à cette évolution, les ministères se sont rassemblés en un Comité ministériel sur le vieillissement (Ministerial Committee on Ageing(3-4)). Une méthode dite du "Tout-Gouvernement" ("Whole-of-government approach"), spécifique à Singapour (5), qui revendique en outre l’implication des seniors dans l’élaboration des lois. Par exemple, dans des lieux publics, la ville a mis en place des espaces d’écoute où les personnes âgées peuvent faire remonter leurs besoins (6). Aussi, selon le programme Modern Aging de l’ONG ACCESS Health pour accélerer l’innovation au service de la transition démographique, Singapour aurait développé un volet prévention ambitieux. Le ministère de l’Education, membre du Comité inter-ministériel sur le vieillissement, a développé des programmes scolaires pour sensibiliser les élèves à une bonne hygiène de vie. Dès la primaire, les enfants apprennent l’importance de la nutrition, de l’activité physique et du lien social pour un "vieillissement réussi" (7).

Certains projets lancés à Singapour veulent raviver un "Kampung Spirit". "Kampung", en malais signifie "village". Autrement dit, Singapour aspirerait à un vieillissement près de chez soi, où les liens de voisinage seraient forts, et où l’entraide serait naturelle.

Un repas partagé dans le local associatif de Kampung Admiralty


Les personnes âgées singapouriennes n’ont pas toujours vécu dans la cité mondiale, riche et urbanisée que nous connaissons aujourd’hui. Nombre d’entre elles ont grandi dans des villages malaisiens, pauvres pour la plupart, ruraux dans la majorité (8). En outre, en 2015, plus d’un Singapourien sur deux de plus de 60 ans se considérait isolé (9).

Le complexe Kampung Admiralty est à ce titre un exemple de lieu qui intègre les personnes âgées au sein de la communauté.

Maquette du complexe Kampung Admiralty


Sept agences ministérielles se sont réunies pour définir ensemble un cahier des charges d’un complexe qui adresserait de la manière la plus complète possible les besoins des seniors singapouriens, nous a expliqué Pearl Chia, de l’agence WOHA et principale architecte en charge du projet Kampung Admiralty. Les services présents sur le pas de la porte des résidents seniors se veulent exhaustifs.

Lorsque nous demandons à Asnah, 73 ans, résidente à Kampung Admiralty depuis deux ans, pourquoi elle se plait ici, elle nous répond : "Il y a beaucoup d’activités qui sont à notre portée. Il y a un centre médical, un food court, nous sommes près du métro, d’un centre commercial… On trouve tout ici, c’est très pratique." L’ensemble du bâtiment a été conçu selon le concept d’urbanisme universel nous explique Pearl Chia. Les espaces du complexe doivent être, sans exception, accessibles à tous. "Tous les jours, je vais au ‘Club pour une vieillesse active’, du 6e étage. Je cuisine, je joue aux cartes…" ajoute Asnah. "Et toutes les semaines, je rends aussi visite aux personnes âgées atteintes de démence". Elle nous explique que les résidents peuvent se porter volontaires dans de nombreux programmes de bénévolat. Ils peuvent par exemple rendre visite aux résidents atteints d’Alzheimer ou encore se promener avec des résidents moins autonomes, qui sont en fauteuil roulant. Cela "permet d’insuffler un esprit communautaire au complexe", nous souligne une responsable du bénévolat de Kampung Admiralty.

Asnah et son mari Sahip, résidents à Kampung Admiralty depuis 2 ans


"Souvent, il y a des célébrations sur la place centrale, des fêtes indiennes, malaisiennes, chinoises … N’importe qui peut venir et se joindre à la célébration, c’est très festif", renchérit Sahip, le mari d’Asnah "Il y a aussi un potager sur le toit du complexe. Parfois, on organise des repas, après les récoltes." Les retours de la poignée de résidents que nous avons interrogés sont unanimes, ils s’y plaisent et comptent y faire leurs vieux jours. Convaincu du succès du complexe, le gouvernement serait actuellement en train de réfléchir à la réplication du projet dans d’autres quartiers de la ville(10).

Pour autant, tous les seniors n’ont pas profité de la croissance accélérée du pays et Kampung Admiralty reste un exemple isolé d’initiative communautaire. Le développement singapourien s’est accompagné d’une augmentation soudaine du coût de la vie, à laquelle de nombreux Singapouriens seniors n’ont pas pu répondre (11), explique Helen Ko, enseignante à l’université des sciences sociales de Singapour et docteure en gérontologie. À Singapour, il n’est pas rare de rencontrer des personnes âgées qui travaillent pour faire face à leurs dépenses quotidiennes, leurs seules pensions étant insuffisantes, relate cette dernière dans de nombreuses publications. D’après les travaux de recherche de la docteure, la pauvreté relative parmi les seniors sur le marché du travail a considérablement augmenté ces dernières années. Entre 1995 et 2005 le taux de pauvreté est passé de 13% à 28%. En 2011, ce taux atteint 41% (12).

Organisation de cours d’activité physique ouverts à tous, toutes les semaines sur la place centrale de Kampung Admiralty


Selon Aging Asia, la volonté des Singapouriens seniors de travailler serait pour autant une tendance de fond, tant pour les plus démunis que pour les plus aisés. Les Singapouriens, en meilleure santé, expriment leur envie de rester actifs le plus longtemps possible. Aging Asia, le Think Tank sur le vieillissement en Asie, soutient que travailler permet aux seniors de continuer à jouer un rôle dans la société, ainsi que de garder une socialisation active. "Culturellement, le travail a une place prépondérante dans la société singapourienne", nous confie Shushan Lam, ancienne journaliste pour CNA. Le gouvernement s’engage à offrir des opportunités pour tous les âges dans le cadre de son Plan d’Action pour un Vieillissement Réussi (13). La vision singapourienne associerait vieillissement fructueux avec l’engagement et la participation économique des seniors dans la communauté à travers ce plan (14). Dès lors, le travail chez les personnes âgées semblerait être encouragé par l’Etat. À titre d’exemple, en 2017, l’État Singapourien a adopté une loi qui permettrait aux employeurs de réembaucher des travailleurs à l’âge de la retraite (62 ans) jusqu’à 67 ans, et compte le rehausser jusqu’à 70 ans d’ici 2030 (15).

L’approche de long-terme et de proximité de Singapour sort du lot d’après le rapport Age-Friendly Cities qui cite la Cité-Etat comme exemple à suivre. Le gouvernement singapourien semble avoir mis en place une stratégie de long-terme engageant de nombreux acteurs à différents niveaux, comme l’expose son Plan d’Action pour un Vieillissement Réussi. Pour autant, les exemples les plus prometteurs comme le complexe Kampung Admiralty ne sont pas encore des généralités, et de nombreuses personnes âgées restent à être accompagnées, économiquement notamment, pour un vieillissement fructueux.


— Texte et photos : Flore Desal et Camille Tochon


SOURCES :

(1) (2) (3) (5) (6) Age-Friendly Cities: Lessons from Seoul and Singapore, Centre for Liveable Cities and the Seoul Institute

(3) https://www.moh.gov.sg/ifeelyoungsg/about/what-is-the-action-plan-about

(7) Modern Aging

(8) Singapore at 50: From swamp to skyscrapers, Sharanjit Leyl, BBC

(9) Longitudinal Survey of Social Isolation, 2014, trouvé sur Issues faced by the elderly in Singapore réalisé par NVPC

(10) WOHA, agence d’architecte en charge du projet Kampung Admiralty

(11) Travaux du Docteur Helen Ko

(12) The Tsao Foundation écrit par Assistant Professor Ng Kok Hoe of the Lee Kuan Yew School of Public Policy

(13) Action Plan for Successful Ageing

(14) Plan for successful ageing

(15) Over half of older workers want to continue full time: Survey, Sue-Ann Tan, The Straits Times

Papyrus

Le portrait des vieux de la vieille, l'histoire des savoir-faire et les coulisses du média, on vous dit tout dans la newsletter papyrus.

Votre demande a bien été prise en compte !
Une erreur s'est produite ! Si vous n'arrivez pas à vous inscrire, veuillez réessayer ultérieurement ou contactez-nous sur contact@oldyssey.org. Merci !"

Suivez Oldyssey sur

Contactez-nous

Contact@Oldyssey.org